« JUSTICE POUR LE VIVANT » : L’ÉTAT SE RETRANCHE DERRIÈRE LE DROIT DE L’UE POUR JUSTIFIER SON INACTION FACE À L’EFFONDREMENT DE LA BIODIVERSITÉ.

Plus d’un an après le lancement du recours « Justice pour le Vivant » contre l’État français pour son inaction face à l’effondrement de la biodiversité, les 5 ONG à l'origine de ce procès historique ont déposé leur mémoire en réplique auprès du tribunal administratif de Paris. Elles démontrent que l’État a bien la capacité d’agir pour enrayer la  sixième extinction de masse. 
Lire la suite